Vous avez reçu votre couette et ne savez pas comment l’entretenir pour conserver toutes ses propriétés le plus longtemps possible ? Nous vous accompagnons à travers ce guide d’entretien où sont recensés les différents types d’entretien.

Entretien quotidien

Aeration chambre

Tout d’abord, il est bon de rappeler que l’entretien passe aussi par la protection de votre couette. En effet, une housse de couette permet de protéger votre couette. L’idéal est que votre housse soit parfaitement adaptée à la taille de votre couette afin de ne pas créer de compression inutile du duvet. Nos housses en lin de Normandie vont agir comme une première barrière qui va permettre la régulation thermique ainsi que l’absorption, la régulation et l’évacuation de l’éventuelle transpiration émise par les dormeurs.

Chaque matin, une fois que tous les dormeurs sont sortis du lit, il convient de bien secouer la couette. En effet, cela permet au garnissage de reprendre son positionnement et au duvet de reprendre son gonflant.

Il est ensuite important de rabattre la couette sur le bas du lit et de maintenir la chambre aérée au moins 10 minutes par jour, tout comme pour l’entretien d’un matelas. Il est préférable d’éviter d’exposer la couette au soleil ainsi qu’au brouillard ou à la pluie.

En bref :

  • Protéger la couette par une housse de taille adaptée
  • Secouer la couette pour remettre le garnissage en place et rétablir le gonflant du duvet
  • Aérer 10 minutes par jour

Entretien hebdomadaire

Brosse

Lors du changement de draps et par conséquent de housse, l’idéal est de maintenir la couette hors de celle-ci pendant quelques heures afin d’en assurer la parfaite aération, avant de la replacer dans une propre.

Vous pouvez dès lors passer la brosse dessus pour retirer les poussières éventuelles qui s’y trouveraient. Nous déconseillons l’emploi de l’aspirateur à cet usage. En effet, cela risque de dégrader la qualité thermique de votre couette en endommageant le duvet et également le coutil.

En bref :

  • Retirer la housse de couette actuelle
  • Aérer longuement la couette, préalablement secouée
  • Passer une brosse pour retirer les éventuelles poussières
  • Remettre une housse de couette propre

Entretien occasionnel

Machine à laver

Il est nécessaire de laver une couette de temps à autre. Pour cela, la couette en duvet et plumes de canard peut être lavée en machine tant que le tambour a une capacité suffisante pour l’accueillir sans la compresser. En effet, si le tambour est trop étroit pour la couette les fibres du duvet vont se casser. Cela aura pour conséquence la perte du gonflant initial de votre couette et par ricochet de sa capacité thermique. Dans la majorité des cas, il est préférable de rendre dans une laverie qui fournit des machines avec des tambours larges. Le lavage peut se faire à une température de 40°C maximum et l’essorage doit être court ou doux. De préférence, utilisez des détergents naturels. Pour le séchage, nous vous conseillons le séchage en sèche-linge à température douce, 50°C au maximum. Il est nécessaire d’accompagner votre couette de balles de séchage ou balle de tennis (2 ou 3) permettant au duvet et plumettes de se remettre en place et de reprendre leur gonflant.

Le lavage en pressing est possible. Cependant, il est important de veiller à ce que le pressing n’utilise pas de produits nocifs. En effet, la majorité des pressings utilisent encore des produits douteux pour l’entretien à sec notamment.

En bref :

  • Placer la couette dans un tambour suffisamment large pour ne pas écraser les fibres du duvet, idéalement en laverie
  • Utiliser un détergent naturel
  • Laver en machine à 40°C max, essorage doux ou très court.
  • Sécher en machine à 50°C max, avec 2 ou 3 balles de tennis ou de séchage

Entretien exceptionnel : présence d’une tâche

Qu’une tâche soit le résultat d’une épistaxis, plus communément appelée “saignement du nez”, d’énurésie nocturne aussi appelée “pipi au lit”, ou bien d’un bol de café renversé au lit, il est préférable de la faire disparaître.

En cas de tache, utiliser un savon à la bile de boeuf a la faculté d’en venir à bout, peu importe son origine. Il est nécessaire de passer le savon au fiel de boeuf préalablement humidifié à l’eau sur la tâche puis d’enchaîner avec une lavage classique, comme pour l’entretien occasionnel.